Le Noir qui était Blanc

Référence: 3-02667


Expédition possible sous 5 jours

16,00
Le prix inclut la TVA mais pas la livraison .
Poids du colis: 280 g


Roman - collection Blanche - grand format - 184 pages - de Jean Thielé

La République Totalitaire de l’Île Bienheureuse est un caillou perdu au milieu de l’Océan Pacifique. Son Président-élu à vie veille à ce que tout ce qui n’y est pas interdit y soit strictement obligatoire. Tout en bas de l’Échelle Sociale Bienheureusienne, il y a Fignon. Fignon, c’est un intouchable : il est aborigène ; il est chiffonnier ; il a une hygiène douteuse ; et, surtout, il est doté d’une liberté d’esprit et d’un franc-parler rabelaisien inconciliables avec le caractère feutré d’une société totalitaire. Mais, un jour, à force de maudire Dieu, Fignon fait, dans un tas d’ordures, une découverte miraculeuse : un store souillé d’excréments. Cette découverte va l’amener à grimper quatre à quatre les barreaux de l’Échelle Sociale Bienheureusienne, en rencontrant des grandes figures de la société bienheureusienne : le Milliardaire-Collectionneur Tannant, le Peintre-Figuratif Luc Sec, le Président-à-Vie lui-même, son Premier Ministre, et, enfin, tout en haut, Sabine, la fille de ce dernier. Accédera-t-il au bonheur matériel, ambition suprême de tout bienheureusien ?

 

Jean Thiele habite lui-même l’Île Bienheureuse, où il est, comme Fignon, issu de la caste des Intouchables. Il signe ici sa première fable animalière, si toutefois l’on admet que l’Homme est, comme le disait J.-J. Rousseau, du règne des animaux, si ce n’est le plus bête, du moins le plus dangereux.

Lisez le début : Le Noir qui était Blanc - extrait

Parcourir également ces catégories : Le catalogue général, Collection Blanche