Les fantômesse lèvent toujours à l'Est

Référence: 3-03589


Expédition possible sous 5 jours

22,00
Le prix inclut la TVA mais pas la livraison .
Poids du colis: 420 g


Évaluations client de Les fantômesse lèvent toujours à l'Est

Nombre d'évaluations: 1
Note moyenne: 5
Un voyage exaltant vers l'Asie
à partir de le 16/08/2022
Tout d’abord, je souhaitais remercier les éditions ex aequo pour l’envoi du service presse, et Emmanuel Gallant pour m’avoir donné envie, lors du festival du livre de Plombières-les-bains, de repartir avec son roman sous le bras.
Vous rappelez-vous de ce pan de l’histoire qui se déroulait en Chine et plus précisément à Haerbin (Harbin), dans l’unité 731 de Pingfang? Personnellement, je n’ai aucun souvenir d’avoir lu cet épisode dans mes livres d’histoire, mais grâce à ce roman, j’ai pu découvrir encore une fois les affres de l’être humain, les abominations qu’il est capable d’exécuter. Les japonais utilisaient des êtres humains comme cobayes, en pratiquant sur leur corps plusieurs types d'expériences.
Emmanuel Gallant nous emmène dans ce passé historique sous les traits du personnage principal « Yuèliàng qui veut dire Lune ». Deux espaces temps se confrontent, aujourd'hui avec Martin pour qui la vie n’a pas été clémente et les années 1943-1944 période pendant laquelle Lune assiste aux exactions des Japonais sur les « marutas » cobayes Chinois, Coréens ou Russes. Un fil rouge sous la forme d’un carnet qui passera les époques celle de Lune, Nikolaï, et pour finir celle de Martin. Ce carnet portera en son sein les âmes de tous les morts perpétrés par les Japonais dans le laboratoire de l’horreur sous la direction d’Ishii-Sama, le mal personnifié.
C’est aussi la mise en présence de deux mondes parallèles, le réel et celui des fantômes, qui s’imbriquent et s’unissent pour combattre le mal. Nous voyagerons grâce à Martin en France, puis Berlin, en Russie, de Moscou au Lac Baïkal, en Chine à Haerbin et enfin Tokyo avec de belles descriptions envolées poétiques « Au Baïkal, la lumière était différente. L’épaisseur de la
glace n’éteignait jamais vraiment l’azur profond de ce lac dont la surface striée moquait les humeurs du temps. »
Une grande partie de ce roman sera consacrée à la quête du Maître des morts légataire du carnet qui pourra remplacer l’actuel, Nikolaï, vieil homme arrivé au bout du chemin de la vie. Martin, l'élu pourra sauver et libérer les âmes notamment celle de Lune, Ba-Ba-San son compagnon de geôle, leur famille, Josef homme tombé sous les balles derrière le mur de Berlin, et bien d’autres encore. Il devra affronter la famille Chiba, à la tête d’une puissante industrie Japonaise Chiba Pharmaceutics Ltd digne héritière d’Ishii-Sama bourreau de tant d’innocents, pour que les morts « vivent » l’éternité.
Mais quand on a le pouvoir entre les mains, le risque est de se laisser griser et absorber par la force du mal comme la peau de chagrin ou le portrait de Dorian Gray. Qui du mal ou du bien sortira vainqueur ? Qui de l’amour ou de la haine l’emportera ?
L’auteur nous entraîne dans un suspense fantasmagorique historique passionnant encré par une plume élégante, tout en finesse, même dans la monstruosité des situations qui exsude l’émotion, nous mettant parfois à rude épreuve, mais sans jamais s'appesantir.
Comme le suggère la couverture, laissez-vous tenter par un voyage vers l’Est, un voyage vers peut-être l’enfer, un voyage en compagnie de fantômes, mais assurément un voyage dépaysant, fascinant, à perdre haleine, captivant, palpitant, semé de rebondissements qui ne vous laissera pas indifférents.

Toutes les évaluations sont publiées par des visiteurs de la boutique / clients de la boutique Web et leur contenu est vérifié par l'opérateur qui réalise un simple contrôle visuel.

Parcourir également ces catégories : Le catalogue général, Collection Atlantéïs